Carrefour Francophone pour la Formation Professionnelle et Technique

REGROUPEMENT DES ECOLES DE PECHE FRANCOPHONES (REPF)

 

 

Accueil

Communiqué Réunion du Comité de direction du REPF

Rapport technique de la réunion d'Agadir


Statuts juridiques du REPF

Bulletins de liaison

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Agadir – le 19 octobre 2009) – Du 27 au 29 octobre 2009 aura lieu la première réunion du
Comité de suivi du Regroupement des Écoles de Pêches Francophones (REPF). Cette rencontre
aura lieu à Agadir (Maroc) grâce à l’hospitalité de l’Institut supérieur des pêches maritimes.

Buts poursuivis


Rendue possible grâce à l’appui financier de l’Organisation internationale de la Francophonie
(OIF), cette rencontre poursuit plusieurs buts :

a. réviser les statuts juridiques du REPF;
b. permettre aux membres du Comité de suivi du Regroupement d'échanger sur les
problématiques qui les confrontent en matière de formation et de perfectionnement
technique (FPT) ainsi que dans leur développement institutionnel;
c. permettre aux membres du Comité de suivi d'exposer leurs attentes face au Regroupement
et à l’OIF; et
d. convenir des priorités du Regroupement ainsi que d'un plan d'action qui réponde aux défis
de l’industrie des pêches maritimes des pays membres.

« Cette réunion est attendue depuis plusieurs années. Elle constituera un point tournant dans
l’histoire du Regroupement parce qu’elle permettra d’en consolider les bases et d’en
circonscrire le potentiel de développement à court et moyen terme », de dire M. Richard
Loiselle, directeur de l’École des pêches et de l’aquaculture du Québec, qui préside le
Regroupement. « Les besoins des écoles de pêches francophones sont nombreux et variés.
L’appui de la francophonie peut être déterminant pour leur avenir surtout si cet appui s’exprime
dans un cadre multilatéral et si l’on fait appel à des collaborations Sud-Sud et Nord-Sud entre les
écoles. »

Participants

Les participants à cette rencontre sont relativement nombreux et proviennent de trois
continents. Il s’agit de :

o M. Bruno ANDRIAMPARANTSOA, École nationale d'enseignement maritime de Madagascar;
o M. Brahim BOUDINAR, Institut supérieur des pêches maritimes, Agadir, Maroc;
o M. Jean-Claude LANOS, ex- AGEMA (Association pour la gérance des écoles maritimes et
aquacoles de France) et répondant pour les écoles de pêches et d’aquaculture de France;
o M. Richard LOISELLE, École des pêches et d’aquaculture du Québec;
o M. Marc MILLETTE, Regroupement des Écoles de Pêches Francophones; et
o M. Omar THIOM THIAW, Institut Universitaire de Pêche et d'Aquaculture, Dakar, Sénégal.

La Mauritanie y a dépêché un observateur en la personne de M. Babana OULD YAHYA de l’École
Nationale d'Enseignement Maritime de Nouadhibou.


Réunion

La réunion se déroulera en trois volets. Le premier volet permettra aux participants de discuter
des défis que la formation professionnelle et technique doit relever dans leur pays et, s’il y a
lieu, dans leur sous-région comme l’Afrique du Nord ou de l’Ouest. Le deuxième volet sera
consacré à la révision des statuts du Regroupement; on profitera de cet item pour aborder la
question du lien à établir avec la francophonie. Enfin, le troisième et dernier volet permettra de
déterminer les priorités du Regroupement et d’élaborer un plan d’action pluriannuel.

Tout au long de la rencontre, les participants pourront bénéficier du support de M. Bernard
BENTZ, consultant en formation professionnelle et technique et personne-ressource de
l’Organisation internationale de la Francophonie.

Le lecteur intéressé à en connaître davantage sur le REPF peut consulter le site du
Regroupement à l’adresse suivante : www.repf.qc.ca.


Sources :

Brahim Boudinar, directeur
Institut supérieur des pêches maritimes

ou

Marc Millette, secrétaire général
Regroupement des Écoles de Pêches Francophones
Tél. et fax: (450) 883-3543
Courriel : millettemadma@hotmail.com